Souileh en colère contre Djaffar Gassem

Posté le : 19 juil 2015

ACHOUR11

Décidément rien ne va plus entre Salah Aougrout (Souileh) et le réalisateur Djaafar Gassem. Le comédien national reprocherait au producteur et au réalisateur d’avoir associer son image à une campagne publicitaire du groupe Ooredoo sans son autorisation. Le froid entre les deux hommes a été confirmé par le refus du comédien d’assister aux soirées organisées par le principal sponsor Ooredoo lors du ramadhan et de la télévision Echourouk Tv le premier jour de l’aïd.

Echourouk TV

Image du présentateur Kada Ben Amar dans le studio d’Echourouk TV avec le décor et les costumes d’Achour 10, en l’absence de Souileh, le personnage principal de la série.

Une absence de taille qui a été fortement remarqué par les observateurs sur la chaîne Echourouk Tv lors de la soirée de l’aïd et qui a vu la participation de la majorité des comédiens de la série à succès de ce ramadhan Achour 10 sans sa vedette phare : Souilah. Dans un entretien accordé au site « anous les écrans », le comédien a affirmé qu’il y a aucune clause dans le contrat qui spécifie la participation du comédien dans une campagne publicitaire. Le producteur Djaafar Gassem a utilisé des photos prises lors du tournage de la série pour la mettre dans la campagne d’Ooredoo et profiter de la forte célébrité de l’icône nationale. Le comédien aurait selon certaines sources touché presque 7 millions de dinars comme cachet de comédien dans la série, mais ce cachet ne comprend pas l’utilisation de son image dans la campagne publicitaire.

achour djaafar

Le sultan Achour (Souileh) dirigé par le réalisateur Djaafar Gassem

 

Le comédien attend le renouvellement de son contrat avec Ooredoo

 

Le comédien national s’interroge également sur le silence de l’opérateur Ooredoo dont le contrat d’utilisation de son image a expiré en janvier 2015 et qu’il n’a pas été renouvelé depuis. « Pourquoi on veut utiliser mon image alors qu’on tarde à renouveler mon contrat d’utilisation de mon image ?» s’interroge Souileh. Le comédien doit d’ailleurs quelques mois de salaire encore à l’opérateur. Tout cela ne s’annonce pas bien pour la saison deux d’Achour 10 dont la chaîne Echourouk Tv a annoncé en trombe le début de la préparation avec l’écriture du scénario. Ce n’est pas la première fois que Souilah et Djaafar sont en conflit pour une question d’image. Les deux hommes s’étaient violemment séparés il y a trois ans quand Souileh avait refusé l’utilisation de son image dans la série « La famille Djemai » et à l’époque la série était sponsorisée par Mobilis. Le producteur et réalisateur qui avait obtenu le financement pour sponsoriser sa série avait également été choisi pour la production des spots de Mobilis avec les principaux personnages de la série à succès à l’époque. Si la majorité des comédiens ont accepté de figurer dans ses publicités de Mobilis, alors que c’était une autre production, sans pour autant avoir signé un contrat séparé de la fiction. Les comédiens n’avaient signé qu’un seul contrat, celui de leur participation dans la série. Les spots étaient en fait tournés en même temps et sur les mêmes lieux de la série. Une arnaque administrative et financière auquel n’avaient  pas participé Souileh et les jeunes comédiens Mohamed Bouchaib et son frère. Le père de ses derniers avait attaqué SD Box à l’époque pour l’utilisation de l’image sur les bus du jeune Bouchaib. Comme toute star, Souileh le comédien le plus populaire de la télévision algérienne souhaite une meilleure prise en charge de son avenir. Si aucune suite n’est donnée à ses revendications professionnelles et que le comédien ne signe pas un nouveau contrat d’image avec Ooredoo, il pourrait changer d’opérateur, ce qui mettrait  fin à la série Achour 10 sur laquelle Djaafar Gassem avait beaucoup misé ou obligé ce dernier à le suivre avec un opérateur et surement sur une autre chaîne.

Amin  Réda  

 

Print Friendly and PDFImprimer