Comment « Oran » a gagné l’organisation des Jeux Méditerranéens de 2021 

Posté le : 27 août 2015

Oran 2A
salim portrait

Par Salim AGGAR

C’est fait, le comité international des jeux méditerranéens (CIJM) a désigné la ville d’Oran pour abriter les 19e Jeux Méditerranéens 2021, lors de sa réunion, ce jeudi 27 août, à Pescara (Italie). Oran sera la seconde ville du pays à abriter les Jeux Méditerranéens après Alger, la capitale en 1975. Comment Oran la deuxième ville du pays a gagné son pari contre la ville tunisienne de Sfax ?

Un dossier technique infaillible

Plusieurs facteurs ont favorisé la victoire de la capitale de l’Ouest pour l’obtention de l’organisation des Jeux Méditerranéens en 2021.  Le premier point le plus important de cette victoire, c’est un d’abord un dossier technique très solide.  Oran est l’un des villes les plus attractives pour accueillir des étrangers pour un évènement international. Depuis cinq ans, el Bahia grâce notamment à ses infrastructures d’accueil a organisé plusieurs grands évènements internationaux : 16ème conférence internationale du gaz (LNG 16) qui s’est tenue du 18 au 21 avril 2010, la visite d’Arnold Schwarzenegger pour la première fois en Algérie du 24 au 26 juin 2013 pour présenter lors d’un sommet international sur l’environnement son ONG “R20 Regions of Climate Action”. Sans oublier  l’organisation du Festival International du film arabe d’Oran qui draine plus de 200 invités arabes.  Oran a été souvent choisi pour sa proximité avec l’Europe, sa sécurité, mais aussi pour ses sites touristiques comme Santa Cruz.  Des hôtels de luxe pour les délégations étrangères, un nouveau stade olympique construit par les chinois, un village méditerranéen, une salle omnisports de 6000 places, une piste d’athlétisme, un vélodrome, d’un complexe nautique et d’un club de tennis dont les travaux vont débuter début janvier 2016, sont autant d’élément du dossier technique qui ont favorisé la candidature d’Oran pour l’organisation des JM-2021.

Le lobbying gagnant du Wali, de Mobilis et des partenaires privés 

L’Algérie qui avait échoué pour l’organisation de la CAN 2017, a compris que pour gagner l’organisation des JM 2021, il faut faire du lobbying. C’est en tout ce qu’a fait le Wali d’Oran, l’efficace Abdelghani Zaalane, qui a offert tous les moyens financiers et logistiques pour bien préparer le dossier de la candidature de la ville d’Oran. Avec ses conseillers et le président du Comité olympique algérien (COA) Mohamed Berraf, ils avaient durant plusieurs mois tout misé sur la candidature de la ville, faisant du matraquage médiatique dans la presse internationale et sur les réseaux sociaux.  De son côté, l’opérateur de téléphonie mobile Mobilis et son PDG Saad Damma n’ont ménagé aucun effort pour appuyer le dossier d’Oran pour les JM de 2021. En sponsorisant le roi olympique du 1500 mm Tewfik Makhloufi et l’équipe nationale de football, Mobilis ne pouvait que se réjouir de cette victoire collective. Dans un communiqué, Mobilis, partenaire officiel du Comité Olympique Algérien, a félicité la ville d’Oran pour sa victoire dans sa course historique pour l’obtention de l’organisation des JM 2021. Mobilis a participé, vivement et pleinement, à l’extraordinaire enthousiasme collectif qui avait accompagné une grande campagne de communication à 360° pour la promotion de la candidature de la ville d’Oran. L’entreprise citoyenne a exploité tous les moyens afin de booster les Algériens à adhérer à ce projet, en créant sur sa page officielle facebook, le jeu « Concours Jeux Méditerranéens Oran 2021 », qui a eu une audience remarquable de la part des internautes Algériens. L’enthousiasme de Mobilis qui reflète les valeurs de l’opérateur national compte hisser haut les couleurs nationales, sachant que les jeux méditerranéens seront aussi une source de retombées économiques pour la région de l’Oranie.

Les stars du Rai et du cinéma aux côtés d’Oran

oran deux

Le producteur et comédien Zakaria Ramdane, avec le wali d’Oran et les stars lors de la la soirée organisée le 15 août dernier pour soutenir la candidature d’Oran.

 

A côté du politique et de l’économique, il y a l’évènementiel et la victoire de la soirée organisée le 15 août dernier par l’agence Access V prod piloté par le producteur et comédien Zakaria Ramdane pour soutenir la candidature d’Oran. Ce dernier avait déjà offert une image positive et grandiose de la ville d’Oran à travers son film d’action « Algérie pour toujours » avec comme vedette Mike Tyson et Lori.  La soirée organisée par Zakaria parrainée par le wali d’Oran, le COA et la mairie d’Oran a drainé toutes les stars et les médias nationaux et internationaux. Le comédien et producteur avait réussi à réunir tout le gratin des stars, à commencer  par les vedettes de la chanson algérienne, de la comédie et du show-biz. Parmi eux le King du raï Cheb Khaled, Cheba Zahouania et encore le chef  d’orchestre Amine Dahane. On a retrouvé également l’humoriste Abdelkader Secteur et des groupes jeunes « TOX » et « Democratoz » ont respectivement représenté adeptes du rap et du rock-reggae.  Cette soirée avait offert un cachet évènementiel qui manquait au dossier de la candidature d’Oran.

Le soutien de poids de Schwarzenegger

Arnoldo

Le cerise sur le gateau d’Arnold Schwarzenegger

Mais le coup de pousse le plus médiatique et le plus important est venu du légendaire acteur et ex-gouverneur de la Californie, Arnold Schwarzenegger, qui avait apporté son soutien sur Twitter à la capitale de l’ouest algérien, en lice pour l’organisation des Jeux Méditerranéens de 2021, deux jours avant le vote. Dans un message sur compte Twitter publié en anglais : on pouvait lire « Mes deux passions en un : le sport et l’environnement. Bonne chance à Oran pour les Jeux Méditerranéens 2021 #Oran2021 », a déclaré la star mondiale dans un message adressé à ses 3.5 millions d’abonnés sur Twitter. Arnold Schwarzenegger en a profité pour partager la vidéo de la candidature d’Oran pour les Jeux Méditerranéens de 2021. Ce message d’une importante figure du sport et du show-biz international a énormément boosté la candidature d’Oran.

La sécurité, un atout de taille pour la candidature d’Oran

A côté de ses facteurs politiques, économiques et logistiques, c’est la bonne situation sécuritaire du pays qui a joué en faveur de la candidature d’Oran. La ville de Sfax avait surement perdu en raison de la situation sécuritaire instable que vit le pays depuis ses derniers temps. De plus la ville côtière, est à une centaine de kilomètres de Kasserine, le fief des islamistes en Tunisie. Avec la victoire d’Oran, l’Algérie retrouve la scène sportive internationale, après plusieurs années de disette. L’Algérie égalise avec la Tunisie qui à son actif deux organisations des JM en 1967 et 2001. L’Algérie n’avait organisé qu’une seule fois les jeux africains en 1978 et une seule  Coupe d’Afrique en 1990.

 

Print Friendly and PDFImprimer