66E FESTIVAL DE CANNES: L’ATTENTAT, OEUVRE DE CINÉMA DE YASMINA KHADRA, INTERDIT AU LIBAN

Posté le : 18 mai 2014

Par notre envoyé spécial à Cannes Adel MEHDI

La ministre a indiqué qu’elle avait reçu le réalisateur libanais, qui dénonçait la censure de son film dans le Monde arabe.. A l’occasion de son intervention à Cannes lors de l’événement des Cinémas du monde, la secrétaire d’Etat chargée de la Francophonie, Yamina Benguigui, a critiqué ouvertement l’intervention de la Ligue arabe pour interdire la sortie, à Beyrouth, du film L’Attentat d’après l’oeuvre de l’écrivain algérien Yasmina khadra et qui a été adapté au cinéma par le réalisateur libanais Zaid Doueiri.
La ministre a indiqué qu’elle avait reçu le réalisateur Libanais, qui dénonçait la censure de son film dans le Monde arabe et qu’elle s’est étonnée, que la Ligue arabe qui regroupe 22 pays arabes dont huit membres de l’OIF (Organisation internationale de la Francophonie), intervienne pour annuler l’autorisation de distribution accordée par le ministère de la Culture libanais. Ziad Doueiri a affirmé à la ministre française d’origine algérienne que la Ligue arabe a décidé d’interdire la diffusion de son film dans les 22 pays membres de l’organisation, car il a tourné certaines scènes en Israël et tourné avec quelques acteurs israéliens.
Mme Benguigui, elle-même réalisatrice de documentaire, soutient la sortie du film et a promis d’envoyer une lettre aux présidents et ministres de la Culture des pays, à la fois membres de la Ligue arabe et de l’Organisation internationale de la Francophonie (Maroc, Tunisie, Égypte…), pour leur demander d’intervenir afin de mettre un terme à la censure du film dans le Monde arabe. Le film l’Attentat qui est tiré du best-seller de l’écrivain algérien Yasmina Khadra, raconte l’histoire d’un médecin arabe israélien qui découvre que sa femme est l’auteure d’un attentat-suicide à Tel-Aviv. Même si le film a été salué dans plusieurs festivals, notamment au Festival de Marrakech au Maroc où il a remporté l’Etoile d’or du meilleur film, le film reste controversé car les trois-quarts du film est parlé en hébreu et la vision est perçue comme pas assez critique envers Israël.
Le Liban avait également barré la route de Zaid Diouri en lui refusant le parrainage pour représenter le Liban aux Oscars en 2013. Le film est coproduit par le Liban et la France à travers la société française 3B de Rachid Bouchareb, Jean Bréah et…Yamina Benguigui qui était associée à l’entreprise avant de se retirer et de créer sa propre société.
Le film est également produit par la Belgique et le Qatar à travers Doha Institute. Même si l’oeuvre adaptée est algérienne, l’Algérie n’a pas souhaité participé à la production de ce film. Même l’auteur Yasmina Khadra n’a pas fait la promotion de ce film, considérant que l’adaptation n’a pas été fidèle au roman, puisque les Israéliens ont demandé au réalisateur Diouri de supprimer la scène de l’assassinat de cheikh Yassine.
Le film L’Attentat doit sortir le 29 mai en France avec une affiche controversée montrant une femme avec une ceinture d’explosif, le 21 juin aux Etats-Unis et le 13 juillet en Israël.
Mais le film qui évoque une histoire palestinienne, ne sera pas distribué dans le Monde arabe et probablement pas en Algérie. Cette sortie médiatique de la ministre française chargée de la Francophonie, risque de créer la polémique, aussi bien au sein du monde francophone de la Ligue arabe que du gouvernement français. Car Yamina Benguigui, qui est très proche du monde du cinéma a dépassé ses prérogatives de ministre et a réagi beaucoup plus comme une ministre des Affaires étrangères qu’une ministre de la Francophonie. De plus, elle est intervenue dans un secteur qui est réservé généralement à la ministre de la Culture, Mme Filippetti. Une intervention qui risquerait surtout de déplaire au ministre français actuel des Affaires étrangères Laurent Fabius, qui, à maintes fois, a demandé le départ de Yamina Benguigui. Cette salve diplomatique va sûrement provoquer son départ du gouvernement Hollande qui prépare incessamment un remaniement ministériel de son gouvernement.

Print Friendly and PDFImprimer